La maquette du mastaba

Cliquez sur le mastaba pour découvrir les différentes parties de ce monument d’exception.

La structure extérieure

Au-dessus du caveau est édifiée la partie visible de la tombe. De forme rectangulaire plus large à la base, aux murs légèrement inclinés vers le sommet et au toit plat, elle est construite en pierre et abrite dans son massif la partie aérienne du puits menant au caveau.

La chapelle

Sur la façade est du mastaba est percée une entrée menant à la chapelle, espace public de la tombe dédiée au culte funéraire. La chapelle est le lieu primordial de la tombe car c’est là que se déroule le culte funéraire destiné à assurer éternellement la survie du défunt dans l’Au-delà. Les « prêtres » spécialisés en charge de ce rituel y déposent les offrandes alimentaires, font des libations et brûlent de l’encens tout en récitant les formules appropriées. Mais les officiants du culte funéraire ne sont pas les seuls à accéder à la chapelle ; famille et amis du défunt viennent lui rendre visite lors des grandes fêtes de la nécropole.

Le puits et le caveau

Elément central de la tombe, le caveau constitue l’espace privé ; accessible par un puits il est creusé plus ou moins profondément dans le sol. S’y trouve le sarcophage en pierre dans lequel est déposé le corps momifié du défunt lors de l’enterrement, mais également du mobilier funéraire et des offrandes. Le caveau est ensuite muré et le puits comblé afin de rendre cet espace inaccessible aux vivants.

La fausse porte

Encastrée dans l’extrémité nord-est de la paroi du mastaba se trouve une stèle contenant une étroite fausse-porte. Entourée de deux montants en calcaire dont les traces de peinture sont encore visibles, la fausse-porte est surmontée d’un rouleau et d’un linteau décorés de reliefs. Le défunt, représenté avec une peau de félin sur la pancarte au sommet de la fausse-porte, prend place à une table garnie d’offrandes. Les titres n’étant pas identiques à ceux de la chapelle laissent supposer qu’il s’agissait de la stèle appartenant à un membre de la famille d’Akhethétep.

Le puits et le caveau

Elément central de la tombe, le caveau constitue l’espace privé ; accessible par un puits il est creusé plus ou moins profondément dans le sol. S’y trouve le sarcophage en pierre dans lequel est déposé le corps momifié du défunt lors de l’enterrement, mais également du mobilier funéraire et des offrandes. Le caveau est ensuite muré et le puits comblé afin de rendre cet espace inaccessible aux vivants.